Articles  >  Alimentation naturelle  >  Les laits végétaux, des minéralisants par excellence

Les laits végétaux, des minéralisants par excellence

par Sylvie Asselin, g.n.d.   www.sylvieasselinnaturopathe.com
Photo: Natalie Lavoie
Les produits végétaux sont de merveilleux aliments et on oublie souvent qu’ils possèdent aussi des laits fort intéressants. Le lait d’amande retrouvé dans tout bon supermarché est une perfection de la nature. Il est classé dans les alcaliments, ce qui indique qu’il laisse un résidu alcalin dans l’organisme. Il contient naturellement du calcium, du magnésium, du potassium, de la vitamine E et du fer. Comme ces nutriments font partie de l’amande dans sa forme naturelle, ils sont biodisponibles, donc assimilés plus facilement par le corps. Le lait d’amande améliore le sommeil.

Puis, le lait de soya. Choisissez-le toujours biologique puisque le soya est majoritairement génétiquement modifié. Le lait de soya remplit grandement les demandes en calcium, magnésium et vitamine D. Il contient en plus de l’acide folique et des oméga 3 et 6. C’est aussi une grande source de protéines qui se marient parfaitement à une céréale complète au déjeuner.

Il y a aussi d’autres laits comme le lait de riz et le lait de coco. Tous les laits végétaux ne contiennent aucun gras animal, donc pas de cholestérol en prime, ni d’hormone, ni d’antibiotique.

Dans une des publications du Docteur Carol Vachon intitulée « Le lait : si bon pour la santé ? », il est écrit qu’on observe plus fréquemment des problèmes d’allergies touchant les voies respiratoires, la peau et le tube digestif chez les enfants et adolescents grands consommateurs de produits laitiers. Mon expérience en naturopathie m’a offert la possibilité d’observer des améliorations impressionnantes chez des clients aux prises avec des problèmes d’inflammation, d’allergies saisonnières, de rhinite, de sinusite, de maux de tête, de migraine, de problèmes digestifs et de syndrome prémenstruel. La suppression des produits laitiers sur une période déterminante de 3 à 6 mois peut être révélatrice pour plusieurs d’entre nous.
Flèche vers le hautHaut de page